Rallye Des Belles – 8 et 9 septembre 2018

Merci à Philippe H. et Michel L. pour l’organisation des ces 2 jours. Les parcours, les visites  et les repas ont été comme à l’habitude parfaitement choisis. Le soleil était au rendez vous tout ce week-end.

Samedi matin :
– Le RDV était donné à Breteuil autour d’un café à L’Olympic
– Visite du château de la Ferté Vidame
– Déjeuner à la ferme auberge de la Haie Godefroy
Samedi aprés-midi :
– Visite du musée du train de Semur en Vallon
– Diner au Buffalo Grill de Nogent Le Rotrou
– Nuit au Brit Hotel
Dimanche matin :
– Visite du musée du château de Senonches – Forêt d’Histoires
– Déjeuner à l’auberge Grand’Maison pour déguster un cochon grillé suivi d’une visite du domaine.
– Retour libre.

Ils sont fous ces Bretons !!!

Un Plougasnou – Verdun en mobylette bleue !
Matthias Flamanc « Super Matthias » organisateur du Mob Tour : Voilà 20 ans qu’il se dit qu’un jour, il imitera son grand-père. « Il répétait toujours qu’il voulait voir Verdun avant de mourir. Eh bien, il y est allé, avant de décéder un peu après », raconte Mathias Flamanc, qui va lui aussi prendre la direction des tranchées de la Guerre 14-18 pour les 100 ans de la fin du conflit. Ce sera cet été, du 9 au 17 août, en… mobylette ! « Et pourquoi pas ? », rigole le motard, qui ne sera pas seul en deux-roues. « Quand j’ai présenté mon projet à mes collègues farfelus de l’ABVA (Association bretonne des véhicules anciens), ils ont trouvé ça génial. On ne passera pas inaperçus car on sera une vingtaine à partir de Plougasnou, dont près d’une moitié de femmes », glisse le Trégorois, souvent préposé à la logistique et à la restauration lors des sorties des vieilles mécaniques.
Cette fois, c’est lui qui pilote l’organisation. Au programme, entre 100 et 200 km par jour avec hébergement en camping essentiellement. « Je pense qu’on va en baver à rouler à 40-45 km/h et à rester aussi longtemps sur la selle », se projette Morgann, la fille de Mathias, qui sera elle aussi de la partie. Comme les autres, elle devra se plier à plusieurs obligations. À commencer par être au guidon d’une Motobécane (« car on s’arrêtera visiter le musée de cette marque à Saint-Quentin ») de couleur bleue (« en hommage aux tenues des Poilus »).
Et puis, Super Mathias a ajouté un peu de piment en prévoyant une gamelle de corned-beef à manger pour chaque participant avant le départ. « On a aussi établi nos 12 commandements qui prévoient par exemple qu’on n’aura pas le droit de se plaindre, ni de comparer avec les sorties habituelles de l’ABVA ». Mais cette semaine ne sera pas uniquement top délire. Elle aura également une connotation historique avec la visite de la citadelle et du mémorial de Verdun. Mais aussi du fort et de l’ossuaire de Douaumont. Avant une halte au cimetière de Bar-le-Duc, lors du retour qui se fera en fourgon. Les joyeux drilles se recueilleront notamment sur la tombe de Louis André, dit Malo. « Il est décédé à l’âge de 38 ans, trois jours avant l’armistice », confie son arrière-petit-fils, Alann Binet, 34 ans, de Pleugueneuc, près de Dinan. Lui aussi remontera le temps sur sa mobylette, en se remémorant l’histoire de son arrière-grand-père, « que ma mère me racontait tout le temps la veille du 11-Novembre.

Il y a quelques mois Matthias a pris contact avec Michel LENOIR, le président des Vieux Volants pour qu’il organise une arrivée d’étape, ce vendredi 10 aout sur Bernay.
Une dizaine de voitures et mobylettes bleues du club des VVB avaient donc donné rendez-vous au Mob Tour à Orbec à l’alentour de 18h.
C’est ensemble que les deux clubs, l’ABVA et les VVB ont regagnés Bernay, avec une visite de la ville et un verre de cidre breton offert au camping de Bernay.
La soirée s’est terminé par un repas en commun à l’Ancienne Auberge de Menneval.

90 km/h, c’est possible en anciennes …

… ou en modernes, sur certaines routes.

Une exception à la règle du passage de 90km/h à 80 km/h sur routes bidirectionnelles sans séparateur central depuis le 1er juillet 2018, autorise pour les sections de route comportant au moins deux voies affectées à un même sens de circulation sans sans terre-plein central, une vitesse maximale de 90km/h sur ces seules voies.
Retrouvez ICI la communication de la préfecture donnant le détail de cette mesure et la carte des routes de l’Eure avec les créneaux de dépassement limités à 90kmh.

Bonne lecture et bonne route.
(Merci à Placide pour l’autorisation d’utilisation de son dessin)

Caravane, remorque quel permis ?

A l’heure ou vous partez en vacances, il est utile de vous rappelez le type de permis qu’il vous faut pour tracter votre caravane ou votre porte auto ou moto.
En complément de ce tableau, les tracteurs – de 40 km/h peuvent être conduit avec une permis B.
Retrouvez la synthèse « Quel permis pour quelle catégorie de véhicules ? » sur le site gouvernemental.